bandeau
PROTECTION DES ANIMAUX / DIVERS

Vieux chiens, vieux chats

Souvent, au refuge de Sainte-Catherine, nous parviennent des animaux âgés que des personnes nous remettent pour différentes raisons, en vue de leur placement chez un nouveau propriétaire. Les raisons pour lesquelles ces animaux nous sont déposés au refuge ne nous regardent pas ; nous ne voulons pas les connaître ; ce qui nous préoccupe, c’est le sort futur de ces chiens et chats âgés de 10, 12, 15, 18 ans. Le problème est de leur trouver un nouveau foyer. Voilà des animaux qui ont vécu dans un milieu qui leur était propre, et subitement ils se trouvent dans une toute autre ambiance, sans leur propriétaire, logés avec d’autres animaux, soignés par des personnes inconnues jusqu’alors. Il y a de quoi être déboussolés, apeurés, stressés, déprimés. Il est pénible d’entendre de tels chiens hurler tristement de désespoir, de tristesse, d’incompréhension.


Leurs anciens propriétaires s’imaginent-ils qu’il est facile de retrouver un nouveau foyer pour ces animaux ? On peut répondre non ; leur placement est très difficile et pour plusieurs raisons


Tant qu’il y a dans un refuge des animaux jeunes, en bonne santé, pleins de vie, ce sont ceux-ci qui seront adoptés : les plus âgés ne présentent pas d’intérêt.


Les visiteurs d’un refuge savent très bien qu’un animal jeune est plus facilement adaptable et engendre moins de soucis de comportement qu’un animal âgé.


De plus, souvent l’animal âgé est exposé aux maladies de l’âge : troubles des reins, du foie, du cœur, cataracte chez les chiens. Il est nécessaire de faire de plus fréquentes visites chez le vétérinaire pour des soins comme le détartrage, les analyses, les médicaments ou pour contrecarrer la déficience de l’organisme due à l’âge.


Enfin, un jeune animal a une espérance de vie de nombreuses années, tandis qu’un animal âgé est près de la limite de son existence. Lorsqu’on s’attache affectivement à un animal, on veut que cela dure longtemps et non quelques mois, quelques années. C’est la séparation prochaine et le chagrin qui en résultent. Mieux vaut donc adopter un animal jeune qu’on peut habituer à son nouveau genre de vie et jouir de son affection le plus longtemps possible.


On entend dire souvent que des personnes âgées devraient adopter des animaux âgés et finir ensemble les quelques années qu’il leur reste à vivre. Ceux qui proposent de telles solutions n’adoptent pas les animaux âgés ; cette solution est bonne pour les autres. Ce chien a déjà 8 ans ? – C’est trop âgé. Ce chat a 10 ans ? – C’est trop âgé.


Les personnes qui remettent un animal âgé calculent que les maladies de l’âge vont entraîner des frais vétérinaires. Il est donc souvent arrangeant de s’en séparer pour des raisons économiques, financières.


Que faire alors de ces animaux dont personne ne veut ? Certains refuges veulent les garder jusqu’à leur belle mort. La Protection Suisse des Animaux PSA a créé un fonds pour l’entretien de ces chiens et chats âgés et difficiles à placer. Certains refuges sont parfois si chargés en vieillards qu’ils sont obligés d’afficher complet et de ne plus admettre de nouveaux animaux qui seraient eux faciles à placer. Cette façon d’agir est contraire au but même des refuges, dont le devoir est d’accueillir tout animal pour éviter qu’il ne soit abandonné en ville ou dans la nature. Un refuge n’est pas un asile de vieillard ni un mouroir. Il est déjà triste que des humains soient exclus de la société et doivent finir leur existence dans des asiles nommés EMS, sans plus d’espoir que d’y mourir. Les animaux qui ont donné leur affection aux humains doivent connaître un meilleur sort.


L’euthanasie est la seule solution raisonnable. Certaines personnes vont crier au scandale. Leur avis ne modifie pas la situation. Que l’on pense à tous ces animaux jeunes, en bonne santé, qu’on met à mort pour leur viande, par millions en Suisse, sans que personne ne proteste. Nous estimons que la vie d’animaux âgés, hors du milieu où ils ont toujours vécu, n’est pas admissible au point de vue moral et éthique.


Lorsqu’on voit tant de misère des animaux abandonnés dans un refuge, on souhaiterait que ces animaux ne fussent pas nés. Il faut plaindre les animaux à leur naissance, et non à leur mort. Mieux vaut qu’ils rejoignent l’endroit d’où ils viennent, sans douleur, et leur passage sur cette terre est terminé.


admin portraits, maquettes, réalisation www.atelierk.org et www.reseaudecompetences.net
Refuge
Inspectorat
Bureau des animaux perdus
PAM
Éducation canine
Animations / visites de groupes
Courrier des bêtes
Max et Tricoline
Crémation
Jardin souvenir
Administration
Blibliothèque, vidéothéque
Horaires, adresses
Modification d'adresse
Avant d'adopter un chien
Législation
Adresses chenils
Adresses chatteries
Pensions chevaux
Classes jeunes chiots
Service à domicile
Infos pratiques
Annoncer perdu
Chiens
Chats
Animaux de la faune
Animaux de rente
Animaux exotiques
Chevaux
Expérimentation animale
Foie Gras
Fourrure
Cirques et ménageries
Législation
Sondage
Divers
Devenir membre
Successions, legs
Faire un don
Animaux du refuge
En souvenir de…
Envoyer des photos
Formulaire mail
Plan d'accès
Recherche scientifique sur le PAM
PAM Vaud SVPA
Avant d'adopter un chien
Été et parasites
La toux de chenil
Détention à la chaîne
Agressivité ou dangerosité ?
Marquage électronique
La mode des molosses
Chiens morts de coup de chaleur
Prise de position sur les chiens de combats
Éviter un chien agressif
Enfant et chiots
L'école des chiots
Contre l'abandon des animaux de compagnie
Renseigner vos amis !
Organiser ses balades à plusieurs
Divers
Stationnement interdit !
Dangers pour les chats
Noyer des petits chats
Marquage électronique
Avant d'adopter votre minet
Accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine
Bénédictions des animaux
Vieux chiens, vieux chats
Vaccins sans aiguilles ?
Vos vacances et vos animaux
Assurances: Bon à savoir
Surcharge = euthanasie ?
L'arnaque sur Internet
Nouveaux enclos pour nos lapins
Retour sur terre pour Mistigri
Un nouveau membre au comité
Agriculture indigène
La Vaux-Lierre
Prévoir ses vacances pour moins d'abandons
Les Mini-Soigneurs
La considération envers les animaux
Couvertures pour chats
Poissons correctement abattus
Méta et hérissons
Marmottes-paradis
Aider le hérisson pour l'hiver
Un oisillon par-terre
Un spectacle effrayant !!!
Ne pas nourrir les pigeons en villes
Éloinger le pigeon des villes
Quand les faons font les frais de la curiosité scientifique!
Les ours du Dählhözli
Parc aux ours de Berne - autrefois la fosse aux ours
Les ours ne sont pas des clowns
Fin des animaux dans les cirques en Grèce
Knie
Rapport PSA
Livre internet
Consommation de viande et santé
Qu'est-ce qu'un élevage BIO ?
Porcs en plein air
Éduquer le consommateur ?
Respecter la viande
Marquage des animaux
Croissance du BIO
Le grand massacre
Où trouver de la viande à label ?
Première Veggie Pride internationale
Viande de veau rosée
Viande de veau suisse
Eux aussi souffrent du chaud
Vous en reprendrez un peu ?
Non, cela ne me fait pas plaisir !
Non au foie gras !
Campagne 2015
Trafic d'animaux exotiques
Pourquoi acheter des serpents ?
NST équine
Mieux connaître les mulets
Plaidoyer pour les chevaux
Fondation pour le cheval
Nous payons des expériences stupides et cruelles
Xénotransplantation
Sensible diminution des expériences
Campagne antifourrure 2006
Plutôt en fourrure que nus
Massacre en Chine
Fourrure - chimie
Manor sans fourrure
Voyager avec son chien ou son chat
Registre des animaux trouvés
Interdiction de détenir des animaux
Etiquettage des fourrures
Importations