bandeau
PROTECTION DES ANIMAUX / ANIMAUX DE RENTE

Réflexions sur la consommation de la viande


La viande est une source de protéines animales pour la consommation humaine. Ce n'est certes pas la seule source de protéines vu que les végétaux en contiennent aussi et parfois en de grandes quantités, telles par exemple les légumineuses.


Il faut à l'humain adulte 95 g. de protéines par jour.

La diététique a fortement exagéré les besoins en protéines animales pour l'organisme humain, vu la pression de la politique économique de l'agriculture basée sur l'élevage du bétail produisant de la viande et du lait.

Durant les années de rationnement, entre 1939 et 1945, la consommation de viande avait été fixée, par les cartes de rationnement, à 46 g. de viande par personne et par jour (donc 9 g. de protéines animales). Actuellement, nous en sommes à une consommation de 160 g. de viande par personne et par jour (donc 32 g. de protéines animales), après une diminution de la consommation de la viande dès les années 90.

Lors d'un excès de protéines dans l'alimentation, des troubles du métabolisme peuvent se produire. Les sucs digestifs morcèlent les protéines pour les transformer en acides aminés ; ceux-ci sont alors utilisés pour former des éléments nécessaires à la reconstruction des cellules. Le foie modifie les acides aminés en urée, qui sera elle-même transformée par les reins, pour être éliminée. Si le foie est surchargé par une consommation excessive de protéines, les acides aminés ne sont plus transformés en urée et vont être directement acheminés vers les reins. Or, les reins de l'homme ne peuvent changer les acides aminés en urée, comme le font ceux des carnivores tels les chiens. Cette acidité remonte dans les humeurs et provoque une acidose, qui est une toxémie. Le sang se chargera de ces toxines lorsque le foie, débordé, ne sera plus en mesure de transformer ces déchets en urée. L'organisme libère ses bases, ses minéraux, pour rééquilibrer l'acidose. Il y a donc déminéralisation. Selon la perte de divers sels minéraux, notamment le calcium, le phosphore, le soufre, l'iode, cette acidose créera des maladies de carence, dont le rhumatisme est un des plus beaux exemples.

Les protéines animales ne sont pas indispensables aux humains ; elles peuvent être remplacées par des protéines végétales. Ces dernières sont contenues en grande quantité dans les légumineuses : pois, lentilles, soja, ces plantes ayant la propriété de fixer l'azote de l'air par leurs racines et de former ainsi des acides aminés.


Pour ceux qui veulent s'abstenir de viande, différents régimes sont à disposition


Le régime ovo-lacto-végétarien ne se différencie pas au point de vue nutritif de l'alimentation carnée. Les protéines de la viande sont remplacées par les protéines des œufs et des produits laitiers. Grâce aux végétaux, le taux de cholestérol est moins élevé, la tension artérielle plus basse, l'obésité moins fréquente, les calculs biliaires plus rares, les problèmes de constipation diminués (à cause des fibres des végétaux), il y a moins de cancers, les substances antioxydantes sont bénéfiques.

Le végétalisme est plus restrictif que le régime végétarien, car il élimine tous les produits animaux. Légumes frais, céréales, légumineuses, fruits frais, secs ou oléagineux. Ce régime se caractérise par une pauvreté en lysine, méthionine, acides aminés dits essentiels. Il faut donc une bonne combinaison des protéines végétales dans la ration ; on complète ce végétalisme par l'absorption de graines germées et de levure.

Le régime macrobiotique est essentiellement à base de céréales et de légumes sans adjuvants chimiques ; ce régime est déséquilibré au point de vue des protéines, il y a fréquemment des carences en calcium, fer, zinc, vitamines A, C, B12, D. Réflexions sur la consommation de la viande.


admin portraits, maquettes, réalisation www.atelierk.org et www.reseaudecompetences.net
Refuge
Inspectorat
Bureau des animaux perdus
PAM
Éducation canine
Animations / visites de groupes
Courrier des bêtes
Max et Tricoline
Crémation
Jardin souvenir
Administration
Blibliothèque, vidéothéque
Horaires, adresses
Modification d'adresse
Avant d'adopter un chien
Législation
Adresses chenils
Adresses chatteries
Pensions chevaux
Classes jeunes chiots
Service à domicile
Infos pratiques
Annoncer perdu
Chiens
Chats
Animaux de la faune
Animaux de rente
Animaux exotiques
Chevaux
Expérimentation animale
Foie Gras
Fourrure
Cirques et ménageries
Législation
Sondage
Divers
Devenir membre
Successions, legs
Faire un don
Animaux du refuge
En souvenir de…
Envoyer des photos
Formulaire mail
Plan d'accès
PAM Vaud SVPA
10 questions avant d'adopter un chien
Été et parasites
La toux de chenil
Détention à la chaîne
Chiens morts de coup de chaleur
L'enfant et le chien
L'école des chiots
Dangers pour les chats
Marquage électronique
Accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine
Vaccins sans aiguilles ?
Vos vacances et vos animaux
Surcharge = euthanasie ?
L'arnaque sur Internet
La considération envers les animaux
Aider le hérisson pour l'hiver
Un oisillon par-terre
Vous en reprendrez un peu ?
Consommation de viande et santé
Porcs en plein air
Éduquer le consommateur ?
Respecter la viande
Le grand massacre
Le vendeur est responsable d'informer
Mieux connaître les mulets
Plaidoyer pour les chevaux
Nous payons des expériences stupides et cruelles
Voyager avec son chien ou son chat
Registre des animaux trouvés
Importations
La fourrure ne se démode pas
Massacre en Chine
Les ours ne sont pas des clowns