bandeau
PROTECTION DES ANIMAUX / CHIENS

Prise de position concernant le problème des chiens de combat

Les « chiens de combat», un problème de société


Malheureusement, il arrive que des chiens agressent des gens et provoquent des blessures graves, même mortelles dans certains cas. Il est compréhensible que de tels faits créent un climat de peur et engendrent des discussions sur les dangers que peuvent représenter les chiens. Le public a, sans aucun doute, le droit d’être protégé à l’égard des chiens dangereux et de leurs détenteurs. Quelles mesures doivent être prises et quelle solution adéquate doit être donnée à ce problème ? Voilà qui amène à considérer les causes de cet état de fait. Les chiens de combat ne représentent pas un phénomène isolé de notre époque. Ce problème doit être étudié dans le contexte de notre société. Il est indéniable que la violence, ces dernières années, a augmenté d’une façon frappante dans notre société, pour différentes raisons. La presse s’est fait l’écho de la violence à l’école, parmi la jeunesse, violence sur les places de travail, etc. Les chiens de combat sont l’exutoire de cette violence; ils en sont aussi les victimes. Ils sont les moyens d’expression, les “ accessoires ”, au même titre que les couteaux à cran d’arrêt, les fusils et autres armes, pour les gens qui veulent se faire respecter et se défendre dans leur milieu.


Comportement agressif des chiens


Les causes du comportement agressif sont très diverses; elles sont à chercher dans les méthodes d’éducation, d’élevage, de l’entretien et du comportement des gens à l’égard des chiens; en principe, toutes les races sont concernées, y compris les corniauds.

La prédisposition au comportement agressif dans les conflits de caractère social doit être considérée comme une réaction naturelle des chiens à la peur et à l’insécurité. Cependant, le chien a un comportement social très différencié, qui lui permet de communiquer avec ses congénères pour se faire comprendre sans les blesser.

Quand les gens et les chiens veulent vivre ensemble, les propriétaires d’animaux doivent être au courant des connaissances de base du comportement naturel de cette espèce animale, ainsi que de ses particularités. Les chiots, ainsi que les chiens adultes, doivent disposer d’un espace correspondant à leurs besoins spécifiques afin qu’ils ne développent pas un comportement excessivement agressif. Lorsque les besoins naturels du chien, les contacts sociaux, le mouvement, les investigations de l’environnement ne sont pas prises en compte, il peut s’ensuivre une hyperagressivité. C’est le cas lorsque des chiens sont détenus enfermés ou à la chaîne ou lorsque, de même, le chien a une existence monotone en appartement ou lorsque la hiérarchie par rapport à l’homme n’est pas bien fixée; des comportements dangereux peuvent s’ensuivre. Des éleveurs irresponsables (ils sont peu nombreux) recherchent sciemment chez les soi-disant chiens de combat un comportement hyperagressif en choisissant des prédispositions héréditaires et en utilisant des méthodes de dressage contraires à la Protection des animaux. D’une part, ils donnent la préférence à des géniteurs ayant des dispositions agressives, d’autre part, ils élèvent des chiots enfermés sans qu’ils aient des contacts suffisants avec des congénères et avec leur environnement. Les chiens adultes sont, en règle générale, enfermés dans des boxes étroits où l’on ne tient pas compte de leurs besoins naturels. Il s’ensuit des refoulements quant aux mouvements, aux contacts sociaux, aux impressions nouvelles par rapport à l’environnement, qui provoquent des troubles du comportement, comme, par exemple, I’hyperagressivité. Les conséquences en sont particulièrement graves lorsque les chiens, de plus, sont insécurisés par des influences les mettant en état d’anxiété, comme l’isolement et les méthodes brutales de dressage.


Mesures à prendre


Interdiction de l’importation de chiens potentiellement dangereux. 

Raisons: la façon dont les chiens ont été élevés et traités ne peut être contrôlée, vu que les éleveurs ou les marchands se trouvent à l’étranger. En revanche, les éleveurs suisses peuvent être contrôlés officiellement. Les chiens d’un naturel peu stable, de race potentiellement dangereuses, ou d’un caractère agressif au-dessus de la moyenne, peuvent être éliminés de l’élevage: une méthode simple de dépistage doit être mise au point pour permettre au personnel des douanes de repérer les chiens suspects d’agressivité pour qu’ils soient examinés par un spécialiste aux frais du propriétaire.

Interdiction du commerce de chiens. 

Commerce signifie: achat et vente, donc affaire onéreuse. Lorsqu’on acquiert un chien chez un marchand, on ne peut savoir d’où vient le chien, ni quel est le comportement de ses parents, ni comment le chiot a été élevé. Donc on ignore complètement les conditions les plus importantes à l’achat d’un chien, quant à son comportement normal et social. L’acheteur doit avoir la possibilité de s’informer sur l’origine et les conditions d’élevage de son futur quatre pattes, et cela n’est réalisable que chez un éleveur sérieux.

Interdiction de détenir un chien 

pour les personnes qui d’une façon évidente ne sont pas capables d’entretenir un chien correctement. De tels gens se procureront, après peu de temps, un chien dangereux ou, vu leurs dispositions personnelles, agiront de telle façon que leur prochain chien développera aussi un comportement agressif. Si l’interdiction de détenir un chien est prescrite par une autorité cantonale, cette interdiction doit être valable pour toute la Suisse.

Cours obligatoires et officiellement reconnus 

pour la sociabilisation des chiots et l’éducation des chiens et de leur propriétaire. Ainsi on aura la garantie que le chien sera sociabilisé et que son propriétaire aura acquis des connaissances de base et sera capable de traiter correctement son chien.

Obligation d’annoncer les chiens 

qui ont mordu des personnes. Examen des risques potentiels de ces chiens par des spécialistes. Enregistrement des chiens et de leur propriétaire dans un fichier national. Contrôle du traitement des chiens dangereux; dans les cas extrêmes, euthanasie du chien.

Identification de tous les chiens 

par un microchips au lieu du tatouage ou en complément de celui-ci. L’enregistrement du microchips permet une meilleure transparence en ce qui concerne le propriétaire, l’éleveur, le marchand de chiens, ainsi que les éventuelles morsures.

Exigences plus sévères concernant l’élevage

des exigences plus sévères doivent être imposées aux éleveurs et aux clubs d’élevage concernant le caractère de leurs chiens. Les chiens présentant des troubles de comportement comme I’hyper agressivité et un caractère peureux ne doivent plus être utilisés comme géniteurs. Il faut prescrire un examen objectif du comportement social du chien à l’égard des personnes et de ses congénères comme critère d’élevage pour chaque race de chiens. Les éleveurs doivent prouver leurs connaissances professionnelles au point de vue de l’élevage et du traitement des chiens: cet examen professionnel doit être confié à des instances indépendantes, particulièrement compétentes et reconnues.

Interdiction d’élever des chiens présentant des déficiences 

et étant l’objet de poussage zootechnique. Le législateur doit donner aux exécutifs le pouvoir d’ordonner la stérilisation des animaux qui présentent des caractères anormaux, comme I’hyper- agressivité et un caractère peureux, si le propriétaire ne prend pas cette mesure lui- même.


Elevage

une condition à tout élevage consiste en un traitement correct des géniteurs et des chiots. L’éleveur est responsable de sociabiliser ses chiens à l’égard des autres animaux, de leur environnement et des personnes, particulièrement des enfants.

Vente

Le vendeur doit donner au futur propriétaire d’un chien les explications nécessaires au bon traitement du chien et à la façon correcte de l’entretenir. Il est de son devoir de s’assurer que l’acheteur possède les connaissances nécessaires et les capacités de traiter correctement un chien, et que le chien soit logé en disposant de suffisamment de place. S’il s’avère que le client n’en est pas capable, le chien ne doit pas être vendu.

Traitement

Les chiens doivent être traités correctement. En outre, la détention permanente enfermés ou à la chaîne doit être interdite.

Interdiction du dressage à l’attaque

La formation de chiens de défense est réservée exclusivement aux chiens d’utilité des douaniers, de la police, des militaires ou des sociétés de surveillance reconnues officiellement. Empressons-nous d’ajouter qu’il existe de nombreux propriétaires de chiens qui sont conscients de leur responsabilité. Pour les personnes âgées, les chiens sont des compagnons fidèles; ils contribuent à leur qualité de vie et à leur santé. Les chiens peuvent établir de bonnes relations entre les humains et contribuer à améliorer les contacts sociaux et la joie de vivre. 

admin portraits, maquettes, réalisation www.atelierk.org et www.reseaudecompetences.net
Refuge
Inspectorat
Bureau des animaux perdus
PAM
Éducation canine
Animations / visites de groupes
Courrier des bêtes
Max et Tricoline
Crémation
Jardin souvenir
Administration
Blibliothèque, vidéothéque
Horaires, adresses
Modification d'adresse
Avant d'adopter un chien
Législation
Adresses chenils
Adresses chatteries
Pensions chevaux
Classes jeunes chiots
Service à domicile
Infos pratiques
Annoncer perdu
Chiens
Chats
Animaux de la faune
Animaux de rente
Animaux exotiques
Chevaux
Expérimentation animale
Foie Gras
Fourrure
Cirques et ménageries
Législation
Sondage
Divers
Devenir membre
Successions, legs
Faire un don
Animaux du refuge
En souvenir de…
Envoyer des photos
Formulaire mail
Plan d'accès
Recherche scientifique sur le PAM
PAM Vaud SVPA
Avant d'adopter un chien
Été et parasites
La toux de chenil
Détention à la chaîne
Agressivité ou dangerosité ?
Marquage électronique
La mode des molosses
Chiens morts de coup de chaleur
Prise de position sur les chiens de combats
Éviter un chien agressif
Enfant et chiots
L'école des chiots
Contre l'abandon des animaux de compagnie
Renseigner vos amis !
Organiser ses balades à plusieurs
Divers
Dangers pour les chats
Noyer des petits chats
Marquage électronique
Avant d'adopter votre minet
Accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine
Bénédictions des animaux
Vieux chiens, vieux chats
Vaccins sans aiguilles ?
Vos vacances et vos animaux
Assurances: Bon à savoir
Surcharge = euthanasie ?
L'arnaque sur Internet
Nouveaux enclos pour nos lapins
Retour sur terre pour Mistigri
Un nouveau membre au comité
Agriculture indigène
La Vaux-Lierre
Prévoir ses vacances pour moins d'abandons
Les Mini-Soigneurs
Attention aux chenilles processionnaires!
Couvertures pour chats
Poissons correctement abattus
Méta et hérissons
Marmottes-paradis
Aider le hérisson pour l'hiver
Un oisillon par-terre
Un spectacle effrayant !!!
Ne pas nourrir les pigeons en villes
Éloinger le pigeon des villes
Quand les faons font les frais de la curiosité scientifique!
Les ours du Dählhözli
Parc aux ours de Berne - autrefois la fosse aux ours
Les ours ne sont pas des clowns
Fin des animaux dans les cirques en Grèce
Knie
Rapport PSA
Livre internet
Consommation de viande et santé
Qu'est-ce qu'un élevage BIO ?
Porcs en plein air
Éduquer le consommateur ?
Respecter la viande
Marquage des animaux
Croissance du BIO
Le grand massacre
Où trouver de la viande à label ?
Première Veggie Pride internationale
Viande de veau rosée
Vous en reprendrez un peu ?
Non, cela ne me fait pas plaisir !
Non au foie gras !
Campagne 2015
Trafic d'animaux exotiques
Pourquoi acheter des serpents ?
NST équine
Mieux connaître les mulets
Plaidoyer pour les chevaux
Fondation pour le cheval
Nous payons des expériences stupides et cruelles
Xénotransplantation
Sensible diminution des expériences
Campagne antifourrure 2006
Plutôt en fourrure que nus
Massacre en Chine
Fourrure - chimie
Voyager avec son chien ou son chat
Registre des animaux trouvés
Interdiction de détenir des animaux
Etiquettage des fourrures
Importations