bandeau
PROTECTION DES ANIMAUX / ANIMAUX DE LA FAUNE

Eloigner le pigeon des villes

Pour éloigner les pigeons des villes, tous les moyens ne sont pas bons ; certains sont même cruels. Les pigeons ont conquis les villes. Leur nombre est devenu parfois si grand qu’ils ne sont plus considérés comme un attrait, mais comme une nuisance. Le développement de leur population est dû essentiellement et exclusivement à la nourriture que des citadins peu scrupuleux leur distribuent. 


Attirés par les grains de maïs, de blé et par les restes d’aliments des humains, ils ne recherchent plus eux-mêmes leur nourriture. Ile attendent qu’on les nourrisse, perchés sur les toits et sur les moindres émergences des façades ; ils construisent leur nid, prolifèrent. Devant les nombreuses réclamations de propriétaires d’immeubles souillés par les fientes des pigeons, les municipalités ont dû prendre des mesures : interdiction de les nourrir pour qu’ils retournent en campagne, création de pigeonniers dans lesquels les œufs sont détruits, ou encore capture et euthanasie. Non seulement les municipalités mettent tout en œuvre pour diminuer le nombre des pigeons en ville, mais aussi les privés se sont mis à concevoir et installer des protections des façades de leurs immeubles, des balcons, des tablettes de fenêtres, des volets, des rebords de façades ; ce sont les dispositifs anti-pigeons.

Rappelons que les tirs sur les pigeons et les captures par des privés sont interdits ; malgré ces dispositions légales, on trouve encore des pigeons gravement blessés ou tués par des tirs, des pièges, des filets. Des spécialistes de ces installations anti-pigeons mettent sur le marché différents procédés qui ont tous été étudiés par des ornithologues, comme Daniel Haag, qui vient de publier une étude sur ces dispositifs destinés à éloigner les pigeons pour éviter de les mettre à mort. Il existe des procédés olfactifs, acoustiques, visuels, tactiles. Les graines anticonceptionnelles ne peuvent être utiles que pour une collectivité de pigeons vivant en captivité et non pour des pigeons libres qui peuvent choisir une nourriture variée ; l’effet anticonceptionnel est ainsi anéanti.

Les architectes, lors de la construction d’un immeuble, devraient savoir que les corniches ne doivent pas être plus larges que 6 cm et avoir une pente de plus de 45° ; ce sont les bonnes dimensions pour que les pigeons ne puissent pas se percher ni construire un nid ; les façades resteraient ainsi propres. Tous les systèmes doivent correspondre aux exigences de la législation sur la Protection des animaux, à savoir que personne ne doit d’une façon injustifiée, imposer aux animaux des douleurs, des maux ou des dommages ni les mettre en état d’anxiété. C’est la raison pour laquelle les pièges sont interdits. Il faut donc trouver des expédients qui éloignent les pigeons sans leur faire de mal. Comment agissent ces systèmes, comment les pigeons réagissent-ils, comme éviter que les pigeons n’en souffrent, tel est le sujet de cette étude.

Les pigeons se perchent sur les corniches de plus de 6 cm de largeur pour y trouver une place soit pour s’y reposer, soit pour dormir, soit pour bâtir un nid. Lorsqu’on installe des dispositifs anti-pigeons, les pigeons chercheront à y revenir avec opiniâtreté. Nicher est une pulsion plus forte que celle de se reposer ou de dormir.

Parmi les dispositifs mécaniques, on distingue d’abord les piques aiguisées ou pointues, disposées verticalement en rangées ou en groupes. Ces piques blessent les pigeons et sont même dangereuses pour les personnes qui les installent. Il en est de même pour les systèmes à lames pointues aiguisées ainsi que pour celles en forme de griffes ; elles sont à proscrire.

D’autres systèmes sont constitués par des lames en matière plastique de 10 cm de haut, de 2 cm de large, pointues, transparentes, collées ou vissées sur un rebord de façade, avec renforcement métallique émoussé ; si le pigeon essaie de se poser sur ces pointes, il ne se blesse pas mais il est repoussé. Ces piques n’ont pas un effet visuel sur les pigeons ; ils essaient de se poser durant deux heures après le montage puis abandonnent leurs tentatives.

Les piques en acier inoxydable disposées en quinconce à 5 cm de distance ont une base en matière plastique. Ces pointes émoussées ne peuvent blesser les pigeons. Ceux-ci cherchent à les écarter, mais n’y parviennent pas.

Les systèmes “hérisson” sont composés d’éléments en acier inoxydable de 2 mm d’épaisseur et de 11 cm de hauteur, disposés à 5 cm d’une pointe à l’autre ; elles sont fixées à un support tous les 2,5 cm. Vu que les pointes sont émoussées, les pigeons ne peuvent se blesser.

On protège les rebords des façades et les toits en installant des fils de fer tendus à différentes hauteur. Un pigeon qui essaie de se poser perd l’équilibre et est ainsi repoussé par le fil de fer. Ce système ne blesse pas le pigeon ; il est presque invisible ; il a un bon effet dissuasif sur les pigeons. En tendant un fil à 5 cm au dessus du rebord, on évite que les pigeons ne puissent y accéder par dessous.

Les dispositifs électriques consistent en une batterie et en une plaque profilée en triangle posée sur la tablette de fenêtre ou sur un rebord de façade. Lorsque le pigeons se pose sur la plaque, il reçoit une décharge électrique, ce qui fait que les doigts se contractent et que le pigeon ne peut se poser et doit reprendre son vol. Cette décharge électrique peut être douloureuse pour le pigeon ; il est difficile de préciser dans quelle mesure ; en effet, le passage du courant dépend de l’épaisseur de l’épiderme corné des pattes et de l’humidité. Ce système n’est pas dissuasif. Lorsqu’on ôte le courant, les pigeons reviennent se poser sur le rebord quelques heures plus tard. Même pendant le passage du courant, les pigeons s’y posent en levant une patte.

Les systèmes chimiques : ils consistent à répandre un produit dégageant une odeur répulsive pour les pigeons ou à créer une surface glissante pour les pigeons. Les substances aromatiques répulsives pour les chiens et les chats ont toutes été essayées sans résultat. Les pigeons ne les remarquent pas ou bien l’effet olfactif est nul.

Les gels sont à bannir, vu qu’ils collent au plumage et empêchent le pigeon de voler ; il en est de même pour d’autres oiseaux. Ils sont particulièrement dangereux vu qu’ils restent gluants durant 6 mois ; ensuite, ils se couvrent d’insectes (de mouches) et de poussière et deviennent inactifs. Précisons qu’il ne s’agit pas de la glu pour retenir captifs les oiseaux, qui est interdite.

Les systèmes visuels : des ballons de différentes couleurs, surtout rouges, sont fixés sur des corniches, des tablettes de fenêtre, des volets. L’effet est dissuasif ; les pigeons sont sensibles aux mouvements des ballons oscillant à l’air et ne se posent pas à ces endroits.

Les systèmes à distance : les cris d’alarme ont une action momentanée ; les pigeons s’y habituent rapidement. Les perturbations du champ magnétique sont sans succès ; on espérait que les pigeons, qui utilisent le champ magnétique pour se diriger, seraient perturbés lorsqu’il y a modification du champ magnétique : aucun succès. Les ultrasons sont également sans succès, de même les moyens optiques (faisceaux lumineux dirigés sur des endroits où se perchent les pigeons).

admin portraits, maquettes, réalisation www.atelierk.org et www.reseaudecompetences.net
Refuge
Inspectorat
Bureau des animaux perdus
PAM
Éducation canine
Animations / visites de groupes
Courrier des bêtes
Max et Tricoline
Crémation
Jardin souvenir
Administration
Blibliothèque, vidéothéque
Horaires, adresses
Modification d'adresse
Avant d'adopter un chien
Législation
Adresses chenils
Adresses chatteries
Pensions chevaux
Classes jeunes chiots
Service à domicile
Infos pratiques
Annoncer perdu
Chiens
Chats
Animaux de la faune
Animaux de rente
Animaux exotiques
Chevaux
Expérimentation animale
Foie Gras
Fourrure
Cirques et ménageries
Législation
Sondage
Divers
Devenir membre
Successions, legs
Faire un don
Animaux du refuge
En souvenir de…
Envoyer des photos
Formulaire mail
Plan d'accès
Recherche scientifique sur le PAM
PAM Vaud SVPA
Avant d'adopter un chien
Été et parasites
La toux de chenil
Détention à la chaîne
Agressivité ou dangerosité ?
Marquage électronique
La mode des molosses
Chiens morts de coup de chaleur
Prise de position sur les chiens de combats
Éviter un chien agressif
Enfant et chiots
L'école des chiots
Contre l'abandon des animaux de compagnie
Renseigner vos amis !
Organiser ses balades à plusieurs
Divers
Dangers pour les chats
Noyer des petits chats
Marquage électronique
Avant d'adopter votre minet
Accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine
Bénédictions des animaux
Vieux chiens, vieux chats
Vaccins sans aiguilles ?
Vos vacances et vos animaux
Assurances: Bon à savoir
Surcharge = euthanasie ?
L'arnaque sur Internet
Nouveaux enclos pour nos lapins
Retour sur terre pour Mistigri
Un nouveau membre au comité
Agriculture indigène
La Vaux-Lierre
Prévoir ses vacances pour moins d'abandons
Les Mini-Soigneurs
La considération envers les animaux
Couvertures pour chats
Poissons correctement abattus
Méta et hérissons
Marmottes-paradis
Aider le hérisson pour l'hiver
Un oisillon par-terre
Un spectacle effrayant !!!
Ne pas nourrir les pigeons en villes
Éloinger le pigeon des villes
Quand les faons font les frais de la curiosité scientifique!
Les ours du Dählhözli
Parc aux ours de Berne - autrefois la fosse aux ours
Les ours ne sont pas des clowns
Fin des animaux dans les cirques en Grèce
Knie
Rapport PSA
Livre internet
Consommation de viande et santé
Qu'est-ce qu'un élevage BIO ?
Porcs en plein air
Éduquer le consommateur ?
Respecter la viande
Marquage des animaux
Croissance du BIO
Le grand massacre
Où trouver de la viande à label ?
Première Veggie Pride internationale
Viande de veau rosée
Viande de veau suisse
Vous en reprendrez un peu ?
Non, cela ne me fait pas plaisir !
Non au foie gras !
Campagne 2015
Trafic d'animaux exotiques
Pourquoi acheter des serpents ?
NST équine
Mieux connaître les mulets
Plaidoyer pour les chevaux
Fondation pour le cheval
Nous payons des expériences stupides et cruelles
Xénotransplantation
Sensible diminution des expériences
Campagne antifourrure 2006
Plutôt en fourrure que nus
Massacre en Chine
Fourrure - chimie
Manor sans fourrure
Voyager avec son chien ou son chat
Registre des animaux trouvés
Interdiction de détenir des animaux
Etiquettage des fourrures
Importations