bandeau
Notre actualité

Suppression des cours obligatoires pour propriétaires de chiens


Dans sa très récente séance du 19 septembre 2016, le Conseil national s’est prononcé pour une suppression des cours obligatoires pour les propriétaires de chiens. Il a emboîté le pas au Conseil des Etats et a notamment évoqué les arguments que nous avions mentionnés dans le "Courrier des Bêtes", à savoir que cette loi avait été mise sur pied alors qu’une grande émotivité régnait dans le public suite à différents incidents avec des chiens. De même, l’argument de la lourdeur administrative a pesé un poids certain (!) dans l’acceptation de la motion Ruedi Noser par la deuxième Chambre du parlement.

Toutefois, pas de précipitation : pour l’instant, le statu quo demeure tant que la suppression de cette loi n’est pas effective dans la législation. En effet, l’obligation de suivre des cours théoriques et pratiques étant encore inscrite dans l’Ordonnance sur la protection des animaux, il sera probablement encore pour l’instant nécessaire de s’y soumettre en attendant la révision de l'Ordonnance.

A l’heure où nous rédigeons cet article, ce sujet est encore trop frais pour que nous puissions affirmer ce qu’il subsistera de cette loi. Il est possible que le Conseil fédéral décide de ne pas suivre l’avis de ses deux chambres parlementaires, ou même que la liberté soit laissée aux cantons de légiférer et de maintenir des cours. C’est pour cette raison que pour l’instant la SVPA continuera, tant qu’une modification de l’Ordonnance n’est pas apportée ou que la lumière n'est pas apportée, de demander à ses promeneurs de chiens d’avoir suivi un module théorique.

Nous tiendrons au courant nos visiteurs de l'avancée de ce sujet.

---------------------------------------------------------------------------

Nos animaux et la fête nationale


Les préparatifs du 1er août vont bon train et nous nous réjouissons déjà de cette merveilleuse explosion de couleurs à laquelle nous allons assister. Eh oui ! nous parlons effectivement des feux d’artifice… Si nous, petits et grands, sommes friands de ces joyeusetés colorées et bruyantes, nos amis les animaux le sont bien moins. Car tout ce qui est inattendu et assourdissant effraie nos compagnons à poils et à plumes.

 

Si nous sortons fêter le 1er août, il serait plus prudent et raisonnable de notre part de laisser Médor à la maison. D’ailleurs, il serait idéal de garder également Mistigri à l’intérieur ce soir-là. Avant de partir, assurons-nous que les fenêtres sont fermées, les stores baissés et la télévision ou la stéréo allumée pour qu’il y ait un bruit de fond permettant de couvrir les feux d’artifice; ces petits conseils peuvent aider nos animaux à passer de manière un peu plus paisible notre fête nationale.

Les animaux de rente ne sont pas épargnés non plus par la peur des feux d’artifice. C’est pour cette raison que les chevaux, vaches, moutons, chèvres, cochons et autres devraient rester en sécurité dans l’étable.

 

Privilégions les feux d’artifice sans détonation; les couleurs sont tout aussi luxuriantes et les animaux nous en seront très reconnaissants. Belle fête nationale!


 

---------------------------------------------------------------------------

Nos animaux pendant nos vacances


Eh oui! c’est génial, les vacances approchent à grands pas et nous nous voyons déjà allongés sur le sable avec le bruit de l’eau qui nous berce gentiment ou alors en plein effort lors de notre trekking en montagne. Et dans toute cette euphorie, avons-nous pensé à notre fidèle compagnon? Celui qui nous fait la fête quand nous rentrons après une journée de travail ou vient nous faire des câlins quand nous en avons besoin. Euh non, zut, nous n’y avions pas pensé…

 

Si nos animaux voyagent avec nous, nous n’aurons pas ce souci. Effectivement, de plus en plus d’hôtels et de chambres d’hôtes nous offrent la possibilité de séjourner avec notre/nos compagnon(s). De même, les compagnies aériennes ont facilité l’accès aux animaux sur leurs vols. Si nous voyageons en voiture, il faudra nous arrêter toutes les deux heures pour permettre à Médor de se dégourdir les pattes, faire ses besoins et s’hydrater.

 

Par contre, si nos animaux ne partent pas avec nous, ne soyons pas rêveurs; le 15 juillet nous trouverons difficilement une solution de garde pour eux durant notre périple estival. Alors, commençons à planifier les vacances de nos loulous! Il y a différentes solutions pour que Médor, Mistigri et Jeannot Lapin puissent, eux aussi, passer d’excellents moments de détente.

 

Peut-être avons-nous la chance d’avoir une personne de la famille ou un ami qui serait d’accord d’emménager chez nous pendant nos absences et de s’occuper du ou des animaux de la maison? C’est une excellente solution, car l’animal n’est pas stressé et chamboulé par un nouveau lieu et il peut garder ses petites habitudes. Si la garde ne concerne pas un chien, une visite 1 à 2 fois par jour est suffisante.

 

Le système d’échange de bons procédés entre particuliers fait son bonhomme de chemin. Cela veut dire que durant nos vacances, une personne prend nos animaux en pension et lors des vacances de cette dernière, c’est à notre tour de prendre ses animaux. C’est une bonne solution qui favorise la solidarité entre propriétaires d’animaux et elle est gratuite.

 

La pension pour animaux, chenil ou chatterie, est une solution qui a son prix, mais qui nous libère de certaines contraintes. Pensions familiales avec hébergement à l’intérieur, pensions en boxes extérieurs avec promenades ou parcs de détente. Il est impératif d’aller visiter l’endroit avant de réserver une place et de nous faire notre propre idée des propriétaires des lieux et de la pension. Le mieux serait de faire un week-end test avant notre départ en vacances. En général, le bouche à oreille est un système qui a fait ses preuves.

 

Il existe une multitude de solutions de garde pour nos animaux, alors pensons-y en planifiant nos vacances et profitons pleinement de notre congé, nous l’avons bien mérité!


 

---------------------------------------------------------------------------

Les guêpes

Avec le retour de l’été…si, si, si, il va finir par s’installer…revient aussi cette sempiternelle et même question: « Mais à quoi peuvent-ils bien servir ces horribles insectes que l’on nomme guêpes? ». Car il est vrai que l’on n’apprécie guère d’être importuné par ces petites bestioles lorsque l’on savoure un bon repas sur une terrasse et encore moins quand Médor se fait piquer par l’une d’entre elles.


Mais que faire en cas de piqûre? La douleur est immédiate, le chien va s'agiter et gémir, voire hurler. Une fois l’animal calmé et maintenu, il faut essayer de neutraliser le venin. On peut utiliser une pompe à venin, vendue en pharmacie, et appliquer de la glace enveloppée d’un tissu sur la piqûre, ceci va d'une part favoriser la destruction du venin, d'autre part avoir une action anti-œdémateuse. Et finalement, bien désinfecter la zone touchée. En cas de piqûres multiples, de piqûre unique chez un chien allergique ou si le chien a avalé l’insecte, même si celui-ci a été recraché, une réaction anaphylactique peut se produire et il est impératif de le conduire chez le vétérinaire (ceci vaut également pour les piqûres d’abeilles). Si vous constatez un malaise dans les minutes qui suivent, une détresse respiratoire, une agitation excessive, un état de prostration ou encore de l'urticaire, amener le immédiatement et sans délai chez le vétérinaire le plus proche.

En prévention, il est préférable d’éviter les promenades proches des ruches, ne pas laisser votre chien avec les poils mouillés au soleil, car cela attire les guêpes et abeilles, avoir sur soi une trousse d'urgence contenant un désinfectant et un antihistaminique à se procurer chez son vétérinaire lorsqu'on va se promener dans des zones à risques et ne pas le laisser jouer à attraper des insectes, un chien ne saura pas différencier une mouche d'une guêpe!

La guêpe a néanmoins une grande utilité, car elle se nourrit de mouches, moustiques, araignées, chenilles et larves diverses, ce qui nous débarrasse de quelques autres nuisibles qui nous agacent ou pourraient porter atteinte au bétail. De plus en butinant les fleurs, elle contribue à la pollinisation de nos jardins et prairies. Et oui, elle ne fait pas que piquer!

Pour terminer, si vous avez un nid de guêpes proche de chez vous, faites appel à un spécialiste pour le faire enlever, ne vous y risquez pas vous-même. Et pour les éloigner le temps d’apprécier sa terrasse en toute quiétude vous pouvez disposer une branche fraîche provenant d’un pied de tomate ou étaler quelques clous de girofle sur la table. Et surtout rester zen et profitez de votre été!


 

---------------------------------------------------------------------------

Avons-nous de la considération pour nos animaux?


C’est une question intéressante que celle-ci… « Avons-nous de la considération pour nos animaux ? » Leur accordons-nous le respect qu’ils méritent ?


Les animaux prennent, certes, une place de plus en plus importante dans notre société et,de surcroît, leur bien-être nous importe plus. Mais est-ce vraiment toujours le cas dans nos foyers, dans notre société de consommation ? La SVPA est,malheureusement, bien trop souvent appelée à intervenir dans des cas de maltraitances, négligences ou tout simplement de désintérêt. 

 

L’automne passé, Mme Damier* a amené la chatte accidentée de ses voisins M.et Mme Walther* chez un vétérinaire de La Côte. Après un examen de l’animal et la pose d’un diagnostic, des soins sont nécessaires à la guérison de celui-ci ; de ce fait, le vétérinaire tente de joindre en vain ses propriétaires. Le lendemain, le père de Mme Walther* le rappelle et exige la mise à mort de l’animal ; le vétérinaire refuse et décide d’opérer la minette, car son état ne justifiait en rien une euthanasie. L’après-midi même, M.Walther * rappelle le vétérinaire en ordonnant à nouveau l’euthanasie et lui dit « qu’il ne veut pas dépenser 5 centimes pour un chat de gouttière » ! Trois jours plus tard, la minette ayant récupéré des forces, le vétérinaire appelle la SVPA pour faire part du cas et sollicite notre aide pour elle, car ses propriétaires ne veulent rien savoir et refusent de payer la facture.

 

La SVPA accepte de prendre en charge physiquement et financièrement cette chatte et envoie un inspecteur la chercher pour l’amener au Refuge de Ste-Catherine. Nous ne pouvons pas procéder à un séquestre, car il n’y a pas maltraitance et ne pouvons pas la placer non plus dans une nouvelle famille,car ses propriétaires sont connus. Nous les joignons par téléphone pour qu’ils viennent la récupérer ou qu’ils prennent la décision de nous la laisser en vue d’une adoption. En ligne, Mme Walther* est très fâchée, car elle voulait l’euthanasie, mais vient tout de même rechercher son animal, tout en refusant de payer quoi que ce soit. Au final, nous ne regrettons absolument pas notre engagement pour cette minette et sommes heureux d’avoir pu l’aider, mais nous sommes attristés par le manque d’égards que ces personnes ont eu pour elle.

 

Ce cas n’est, effectivement, pas un cas de maltraitance de la part des propriétaires. Mais que cela soulève-t-il comme réflexions ? Est-ce que l’animal qui nous tient compagnie, nous offre son amour inconditionnel et ses câlins, et « supporte » nos sautes d’humeurs sans jamais nous en tenir rigueur, n’a-t-il pas droit à un peu plus de considération de notre part ? N’est-il qu’un vulgaire objet que l’on jette quand il nous est devenu trop encombrant ou astreignant ? Ne devrait-on pas mieux réfléchir aux implications qui découlent de l’adoption d’un animal ? Car nous allons devoir nous investir sur le plan émotionnel, temporel et financier. Ce sont des pensées que nous devrions méditer avant de nous engager envers un animal, car ce dernier dépendra de nous, que ce soit au niveau alimentaire, affectif ou sanitaire.

 

Peut-être est-ce en portant un regard bienveillant sur les animaux, en prenant conscience de notre humanité que nous ferons progresser l’idée d’une responsabilité vis-à-vis d’eux…   

 

*noms d’emprunt


admin portraits, maquettes, réalisation www.atelierk.org et www.reseaudecompetences.net
Refuge
Inspectorat
Bureau des animaux perdus
PAM
Éducation canine
Passeport vacances
Courrier des bêtes
Max et Tricoline
Crémation
Jardin souvenir
Administration
Blibliothèque, vidéothéque
Horaires, adresses
Modification d'adresse
Législation
Adresses chenils
Adresses chatteries
Pensions chevaux
Classes jeunes chiots
Service à domicile
Infos pratiques
Annoncer perdu
Chiens
Chats
Animaux de la faune
Animaux de rente
Animaux exotiques
Chevaux
Expérimentation animale
Foie Gras
Fourrure
Cirques et ménageries
Législation
Sondage
Divers
Devenir membre
Successions, legs
Faire un don
Animaux du refuge
En souvenir de…
Envoyer des photos
Formulaire mail
Plan d'accès
Recherche scientifique sur le PAM
PAM Vaud SVPA
Avant d'adopter un chien
Été et parasites
La toux de chenil
Détention à la chaîne
Agressivité ou dangerosité ?
Marquage électronique
La mode des molosses
Chiens morts de coup de chaleur
Prise de position sur les chiens de combats
Éviter un chien agressif
Enfant et chiots
L'école des chiots
Contre l'abandon des animaux de compagnie
Renseigner vos amis !
Organiser ses balades à plusieurs
Divers
Dangers pour les chats
Noyer des petits chats
Marquage électronique
Avant d'adopter votre minet
Accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine
Bénédictions des animaux
Vieux chiens, vieux chats
Vaccins sans aiguilles ?
Vos vacances et vos animaux
Assurances: Bon à savoir
Surcharge = euthanasie ?
L'arnaque sur Internet
Nouveaux enclos pour nos lapins
Retour sur terre pour Mistigri
Un nouveau membre au comité
Agriculture indigène
La Vaux-Lierre
Prévoir ses vacances pour moins d'abandons
Les Mini-Soigneurs
Attention aux chenilles processionnaires!
Couvertures pour chats
Poissons correctement abattus
Méta et hérissons
Marmottes-paradis
Aider le hérisson pour l'hiver
Un oisillon par-terre
Un spectacle effrayant !!!
Ne pas nourrir les pigeons en villes
Éloinger le pigeon des villes
Quand les faons font les frais de la curiosité scientifique!
Les ours du Dählhözli
Parc aux ours de Berne - autrefois la fosse aux ours
Les ours ne sont pas des clowns
Fin des animaux dans les cirques en Grèce
Knie
Livre internet
Consommation de viande et santé
Qu'est-ce qu'un élevage BIO ?
Porcs en plein air
Éduquer le consommateur ?
Respecter la viande
Marquage des animaux
Croissance du BIO
Le grand massacre
Où trouver de la viande à label ?
Première Veggie Pride internationale
Viande de veau rosée
Vous en reprendrez un peu ?
Non, cela ne me fait pas plaisir !
Non au foie gras !
Campagne 2015
Trafic d'animaux exotiques
Pourquoi acheter des serpents ?
NST équine
Mieux connaître les mulets
Plaidoyer pour les chevaux
Fondation pour le cheval
Nous payons des expériences stupides et cruelles
Xénotransplantation
Sensible diminution des expériences
Campagne antifourrure 2006
Plutôt en fourrure que nus
Massacre en Chine
Fourrure - chimie
Voyager avec son chien ou son chat
Registre des animaux trouvés
Interdiction de détenir des animaux
Etiquettage des fourrures
Importations